Les chiots ne viennent pas au monde avec une bonne connaissance des humains ou du monde dans lequel nous vivons. Ils ont besoin d’en savoir plus sur nous : sur notre mode de vie,  sur les promenades en voiture, sur les aspirateurs, sur les invités qui viennent chez nous et encore plein d’autres choses encore.

S’ils n’ont pas la chance d’apprendre à connaître les gens, les animaux et les choses qui nous entourent au quotidien, ils peuvent devenir des chiens adultes craintifs, anxieux et antisociaux.

Socialisation du chiot : l’ importance des premiers mois

Les premiers mois de la vie de votre chiot sont les plus critiques pour son développement. Le processus de socialisation devrait commencer dès que vous recevez votre nouveau chiot.

Commencez par des présentations simples, silencieuses et faites par une seule personne, et incluez graduellement plus de personnes dans des situations plus bruyantes. Invitez des amis, des membres de la famille et leurs animaux domestiques à venir à la maison pour rencontrer, saluer et jouer avec le chiot.

Dès que votre vétérinaire dit que votre chiot est vacciné adéquatement, faites-lui faire autant de promenades et de sorties que possible. Évitez les situations qui pourraient présenter un risque élevé de maladie, comme les parcs de quartier ou les endroits où il y a des chiens errants.

Pour que les nouvelles introductions soient spéciales, donnez un petit biscuit au chiot chaque fois qu’il rencontre un nouvel ami. Si votre chiot semble exceptionnellement prudent lorsqu’il est confronté à des situations ou à des stimuli, commencez par une exposition légère et donnez-lui des récompenses alimentaires lorsqu’il réagit correctement et positivement.

Et il est important que votre chiot rencontre une variété de personnes de tous âges et de toutes les apparences. Un chiot qui grandit dans un groupe social restreint peut montrer de la peur et de l’agressivité lorsqu’il est exposé plus tard à des personnes qui semblent ou agissent de manière significativement différente (par exemple, des enfants, des hommes avec une barbe ou encore un chapeau).

Une autre excellente façon de promouvoir la socialisation précoce est d’emmener votre chiot aux cours de dressage.

La punition au cours des premières étapes du développement peut avoir un impact sur les bonnes aptitudes en matière de relations interpersonnelles. Évitez les méthodes d’entraînement qui impliquent une discipline physique, comme taper le chiot, le frapper sur le nez ou lui frotter le visage.

Pour bien socialiser et façonner le tempérament de votre chiot, il faut investir du temps. Vous constaterez que vos efforts en valent la peine lorsque vous devenez le fier maître d’un chien social et amical.